Conditionnement : Votre vie sera-t-elle un échec ?

par Wilfried
14 avril 2018

Aujourd'hui, on va parler de l'élément qui déterminera si toute votre vie serait un échec ou une réussite : le conditionnement.

Avant de vous faire mon introduction, ce qu'il faut comprendre c'est que le conditionnement va déterminer qui vous êtes. C'est lui qui va vous donner votre caractère, c'est lui qui va déterminer votre personnalité, c'est lui qui va déterminer qui vous êtes ce que vous pouvez accomplir dans la vie.

Le conditionnement : Quézako ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le conditionnement est un ensemble de choses.

En général, le conditionnement est la somme des interactions avec notre environnement. Le conditionnement détermine qui nous sommes, car il va déterminer notre caractère, notre personnalité, notre vision des choses et notre manière de réagir et d’interagir avec notre environnement. En somme, le conditionnement va impacter notre "champ des possibles".

N.B 1 : (Voici un article où je vous parle de l'environnement, de quoi notre environnement est constitué et en quoi il est important dans la vie de chacun).
N.B 2 : Notez que par environnement, je ne parle pas de la planète Terre, je parle de l'environnement d'un individu ! (Si vous pensiez que je parlais de la planète, je vous conseille vivement d'aller faire un tour sur mon article à ce sujet !).

Je m’explique : un enfant qui a grandi dans une famille où on lui répète qu’il est un moins que rien et qu’il ne fera jamais rien de sa vie va devenir un adulte fragile et peu sûr de lui. Il va rarement oser entreprendre de nouvelles choses, il va rarement oser se mettre en avant, c’est une personne qui deviendra probablement timide ou en tout cas quelqu’un qui n’a pas confiance en ses capacités.

Le conditionnement de chacun est influencé par l'environnement dans lequel un individu évolue. Plus les interactions avec notre environnement sont similaires pendant une longue période, plus notre conditionnement se renforcera dans ce sens.
C’est-à-dire que si aujourd’hui je viens chez vous et pendant une semaine je vous rabâche que vous n’êtes qu’un bon à rien, premièrement vous ne l’accepterez pas forcément ; ensuite si cette idée entre dans votre esprit, vous aurez beaucoup moins de mal à la faire ressortir de votre tête que si quelqu’un vous rabâchait cela depuis plusieurs années déjà.

Le truc super important sur le conditionnement, c'est que c'est vraiment ça qui va déterminer ce que vous allez faire ou ne pas faire dans votre vie. Si vous avez un conditionnement qui va fragiliser votre psychologie, au niveau de votre mental vous ne trouverez jamais les ressources nécessaires qui vous permettrons d'aller au bout de vos projets.

Pour vous imager la chose, avoir un conditionnement fragilisant dans votre vie revient au même que de vous heurter à un agent de sécurité qui vous empêche, à chaque fois, d'accéder aux choses que vous désirez.

Avec ce type de conditionnement, à chaque fois que vous aurez envie de faire ou d'obtenir quelque chose, vous allez en permanence vous heurter à ce vigile qui vous empêche d'obtenir ce que vous désirez.

Vous comprendrez donc à quel point le conditionnement est un élément important dans votre vie, parce qu'il peut être cause de frustration. Dans ce cas précis, on pourrait carrément parler d'impuissance pour être plus correct, car en plus d'accumuler les échecs, cette dynamique va vous renvoyer une image extrêmement négative de vous (qui je vous le rappelle n'est que le reflet de l'environnement dans lequel vous avez évolué) et de ce fait, continuer de fragiliser votre mental.

Pour résumer, votre conditionnement va déterminer votre degré de "capabilité".

Voilà la raison d’un titre aussi racoleur : le conditionnement est vraiment la fondation de notre futur. Si on a un conditionnement qui nous fragilise au niveau psychologique, nous serons fragiles. À l'inverse, si on a un conditionnement qui nous renforce, nous serons plus robuste et donc prêts à construire et surtout à accueillir le changement dans notre vie.

Il est très rare de voir des personnes qui s’estiment comme étant fragiles accomplir plus de choses que des personnes qui se perçoivent comme étant robustes et capables.

Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est que le conditionnement est quelque chose sur lequel nous pouvons avoir nous-mêmes une influence.

Comment agir sur son conditionnement pour redevenir maître de soi ?

Comme pour tout, la première étape du changement c'est la prise de conscience. En premier lieu il faut que vous vous rendiez compte de tout ce que je viens de vous écrire dans l'article pour comprendre à quel point le sujet est important. Outre la qualité de mon contenu et mes capacités rédactionnelles, cette prise de conscience vous permettra vraiment de vous impliquer de toutes vos forces dans l'identification de votre propre conditionnement.

Une si grande phrase pour dire si peu ?

Oui…

Honnêtement, le conditionnement et la première chose sur laquelle il faut agir si l'on veut voir des changements dans notre vie ; parce que si on ne fait pas ça, ce qu'il va se passer c'est que au début on va réussir à mettre en place de nouvelles choses dans notre vie, au début ce sera super excitant, super stimulant. Puis au bout d'un certain moment (je parle en semaines et peut-être même en jours) tout va redevenir comme avant. Pourquoi ? Parce que notre cerveau n'était pas prêt à accueillir le changement sur le long terme. Il a vu ce changement comme un écolier verrait des vacances : comme quelque chose de temporaire.

Maintenant que nous sommes synchronisés, on entre dans le vif du sujet.
Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite vraiment à aller voir mon article sur l'environnement, je sais que ça fait la troisième fois que je vous en parle dans l'article, si je fais ça c'est parce que c'est vraiment important. Le conditionnement vient directement de l'environnement d'un individu. Et bien souvent, on ne se rend pas compte qu'on vit dans un environnement toxique, malsain ou tout simplement qui ne va pas nous aider à atteindre nos objectifs et qui va plutôt nous ralentir (sans forcément parler de toxicité ou d'autres choses négatives).

Mettez votre environnement à jour : Questionnez-vous sur vos relations !

Pour ma part, ma plus grande claque fut quand je me suis rendu compte que mes amis me tiraient vers le bas et qu'ils étaient une grande cause de mon mal-être.

Je ne suis pas en train de leur jeter la pierre, car le souci ne venait pas d'eux, il venait de moi.

Le piège dans lequel je suis tombé et qui a fait que mon ancienne situation a duré des années des années, c'est le simple fait de me dire que mes amis n'avaient rien à voir avec mon mal-être ni avec manteau d'épanouissement pour la raison que "c'était mes amis depuis longtemps et que je les connaissais avant d'avoir un gros passage à vide dans ma vie".

Pour ma part, cette "explication" était tout simplement du flanc. En réalité je me voilais tout simplement la face car avec le recul, je me rends compte qu'en ayant pris mes distances avec toutes ces personnes, je me sens beaucoup plus libre d'esprit, libre dans mes décisions, libre de mouvements, en bref je sens que j'ai beaucoup plus de place autour de moi.

En me lisant vous pourriez penser que mes amis étaient des personnes toxiques, ce n'est pas l'objectif de cette confession, car la réalité est bien plus compliquée que cela (un peu comme dans toute situation en rapport avec les fréquentations de quelqu'un d'ailleurs) mais l'objectif c'est vraiment de vous faire comprendre que pour agir sur son conditionnement, il faut vraiment être attentif.

Il faut vraiment être attentif par ce que l'humain par définition est une bête d'émotion. On agit sous l'effet de l'émotion, puis on essaye de défendre notre prise de position (qu'on a prise sous une impulsion émotive) de manière rationnelle (en faisant appel à la logique en gros).

Donc il n'y a aucun souci avec ça, c'est la nature humaine donc on ne peut pas aller à l'encontre de ça, par contre il faut vraiment comprendre que parfois ce que l'on pense, ce que l'on ressent, ce qui sort de notre bouche ne vient pas du plus profond de notre âme, mais vient tout simplement d'une pulsion émotive sur le moment qui ne reflète pas forcément notre vérité de manière générale.

Il faut vraiment réussir à prendre énormément de recul, à réfléchir en arrivant à dissocier l'aspect émotif de cette analyse pour éviter de prendre de mauvaises décisions.

Un exemple tout bête : les femmes ou les hommes qui vivent une relation amoureuse compliquée dans laquelle leurs partenaires les négligent, ne les respecte pas, sont vraiment tout saufs correctes avec eux et ces personnes-là vont quand même choisir de rester avec sou prétexte qu'ils l'aiment. La décision est émotionnelle, n'est pas rationnel. Si votre mari votre femme foncera dessus en voiture pour vous écraser (peu importe la raison) resteriez-vous sur la route "parce que vous l'aimez" bon diriez-vous sur le côté pour rester en vie ?

J'ai ma petite idée… l'exemple est extrême, ça permet justement de faire sortir la réalité des choses. Je passe déjà beaucoup trop de temps pour détailler tout cela et puis en plus j'aime bien prendre des exemples punch y qui éclaboussa la figure qui réveillent les gens. ?

Jusqu'à présent, je parlais des amis, mais comprenez bien que tout cela s'applique également à votre famille ; Et je dirais même surtout à votre famille !

La question sensible de la famille

Je pense qu'aujourd'hui nous vivons dans un monde où les pressions extérieures sont suffisamment puissantes pour avoir envie et surtout avoir le droit d'abolir toute pression "intérieure".

Quand je dit "pression intérieure", je parle bien sûr de la famille, car la famille c'est vraiment le "noyau". Les amis en revanche ça va plus être le "contour" du noyau ; même si parmi les amis il peut y en avoir certains qui font vraiment parti du noyau…
Comme vous le savez, on ne choisit pas sa famille ; raison de plus pour laquelle il faut vraiment consacrer énormément de temps au sujet de la famille car le fait d'avoir des membres de votre famille qui vous pousse vers le bas, ou en tout cas qui ne vous tire pas vers le haut, ça va vraiment être un facteur très ralentissant de votre vie. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous connaissez votre famille depuis votre naissance. Vous vous êtes construits avec elle. Ils font partie de vous, car c'est en grande majorité eux qui ont contribué volontairement ou non, directement ou non à votre conditionnement : l'exemple le plus concret que je peux vous donner c'est l'éducation que vos parents vous ont donnée.

Bien souvent l'éducation représente les fondations et la structure d'un enfant. Sur cela qui va construire sa personnalité, ses valeurs et c'est concrètement cela dont il est question dans l'article ; ou en tout cas en partie. Si votre objectif est de devenir top model, artiste, comique, acteur, entrepreneur à succès est concrètement, peu importe ce que vous voulez devenir ou faire, autorisez-vous à vous poser la question : "Est-ce que ces fondations la, l'éducation que j'ai reçue va me permettre d'accomplir cela ?"
Si la réponse est non, l'objectif ne va pas être de tout envoyer valser d'un coup sans réfléchir mais de comprendre en premier lieu qu'il y a des choses à modifier car ne sont plus en correspondance avec vous aspirations d'aujourd'hui. Donc l'objectif c'est vraiment de lâcher du lest, de desserrer le frein à main et de vous débrider de toutes ces choses qui vous inhibent aujourd'hui et qui vous empêche d'être la personne que vous souhaitez être.

Après le diagnostic, il faut mettre en place de nouvelles choses :

La première étape pour agir sur son conditionnement c'est vraiment de au début d'identifier, de se rendre compte de ce qui nous convient pas et surtout de se demander d'où est-ce que ça peut provenir. Sachant que le conditionnement et la somme des interactions qu'on a eues avec notre environnement, il est très intéressant de mettre les mains dans le cambouis et d'aller chercher des réponses à la source. Une fois que cette étape de "diagnostic" est faite, on sait déjà approximativement quels sont les points de fuite à colmater.

Pour ce qui est des amis, il y a une première doctrine qui dit qu'il n'est pas nécessaire de couper les ponts brutalement et de manière définitive avec nos fréquentations ; en revanche il y a une doctrine qui dit que si vous voulez changer, il faut le faire à 100 %.

Pour ma part, j'ai essayé les deux et sans vouloir influencer votre choix, j'ai concrètement opté pour la deuxième solution.

Alors avant de vous dire pourquoi, selon mon expérience je Conseille vraiment d'adopter les deux. Même si le processus sera un peu plus long, le fait de d'abord vouloir sauver les meubles vous permettra de mieux discerner le vrai du faux dans vos relations et permettra vraiment de clarifier les choses dans votre esprit.

Je m'explique.

Lorsque vous allez parler de votre projet de changement votre entourage, vous êtes confrontés à deux situations : la première sera celle où les gens qui vous allaient partager cette envie de changement dans votre vie vont être supers enthousiastes et vont vraiment vous soutenir à 100 %, parmi ces personnes il y aura ceux qui vont vous envier parce qu'ils n'ont jamais osé faire ça et d'un autre côté il y aura ce qui seront un peu dans la même démarche que vous. Un conseil, ne vous embarquez pas dans un processus de changement en commun avec un ou une amie pour faire les choses ensemble. Changer de vie est vraiment quelque chose de personnel et quand je vous dis que je vous conseille à la fois qu'il vaut mieux adopter une philosophie un peu plus douce on va essayer de ne pas tout envoyer valser sans réfléchir, il est aussi important de comprendre que c'est vraiment le changement qu'on recherche. Quand on a vraiment envie de changement, ça ne veut pas dire 36 000 choses. En général le désir et le besoin de changement signifie qu'il y a quelque chose qui cloche ; n'est pas satisfait, on se sent pas épanoui, bref, il faut que ça change.

Le fait de penser est une chose, mais le fait de mettre en place des actions pour aller chercher ce changement est quelque chose de puissant et même de sacré. Ce qu'on cherche c'est vraiment à continuer de se construire en étant plus épanoui. Même si vous avez une amie de très longue date, que vous êtes mariés ou quoi que ce soit, je vous conseille vivement de faire les choses seules, de votre côté, pour vous. Parce que pour être complet, il faut réussir à être autonome. Il ne faut pas se compléter avec quelqu'un. J'aimerais vous prendre l'exemple des siamois qui naissent et qui évoluent ensemble en étant collé l'un à l'autre par la tête, le bras, en fonction des siamois. Tôt ou tard, il arrive un moment où les siamois se séparent. Lorsque les chirurgiens séparent des siamois, entre autres choses, c'est un peu comme si y diviser une entité en deux entités distinctes. En gros, il enlève quelque chose cette première entité. Logement venir c'est que si vous décidez d'avancer avec quelqu'un sur ce projet de changement de vie, à moins que cette personne soit votre âme sœur et que vous soyez destinés à finir vos jours ensemble, le moment de la séparation ou de la rupture pour quelque raison que ce soit (et au XXIe siècle, on sait qu'il y en a des millions comme un nouveau travail, le besoin de changer d'air, une promotion, la retraite...) risque d'être difficile et cette séparation vous enlèvera un bon morceau du chemin que vous avez parcouru.

Ensuite, le piège en voulant garder contact avec vos anciennes fréquentations, finalement, c'est de ne rien changer dans votre vie. Un peu comme si vous aviez peur du changement, peur de vous retrouver seule face à vous-même, un peu éterniser comme un lapin devant les phares d'une voiture qui roule dans sa direction.

Aucune inquiétude, si votre envie de changement est réelle et sincère, cette situation de peur vous fera comprendre qu'il est vraiment temps de changer quelques trucs dans votre vie et c'est tant mieux ! Car à force d'être mis nez à nez avec la vérité que vous souhaitez foncièrement changer certains aspects de votre vie, mais que vous n'y arrivez pas parce que vous avez peur, vous allez développer une motivation redoutable qui vous permette de surpasser cette peur et les peurs à venir sur la route du changement.

Comprenez bien que je ne vous incite pas du tout à provoquer la situation du lapin volontairement, ce que j'essaie de vous dire, c'est qu'à partir de moment vous avait foncièrement l'envie, il y a un moment ou un autre où cela va se passer. Donc n'ayez vraiment aucune inquiétude sur l'avenir, car si vous ne prenez pas le temps d'écouter vos besoins et de faire ce qu'il faut pour changer de vie, votre corps et votre esprit se chargeront de vous rappeler que la vie que vous menez actuellement ne vous satisfait pas. Il existe en effet des scénarios-catastrophes, mais en général, à partir du moment où vous lisez des articles de ce type, c'est que vous savez qu'au fond de vous c'est le changement que vous cherchez et pas le dernier souffle. N'est-ce pas ?

C'est là qu'entre en jeu la deuxième doctrine ou on va plutôt parler de "tout envoyer valser". Bien entendu je mets des guillemets car ça ne se passe pas vraiment comme ça, lorsque vous avez des fréquentations avec lesquels votre nez des bons liens d'amitié depuis plusieurs années, pensez-vous bien qu'ils ne vous laisseront pas partir comme ça sans avoir d'explication ! N'oubliez pas que l'être humain est une bête d'émotion, certains vont être choqués de décision, ils ne vont pas comprendre, ils vont prendre la chose pour eux alors qu'il n'en est rien et ce sera là la première étape de votre route vers le changement : enclencher le décollage.

Prenez l'exemple d'une fusée : avant lancement, la fusée sur son socle, paré au décollage. Après une phase de vérification, la tour qui supporte la fusée à l'arrêt injecte du carburant dans le réservoir jusqu'à quelques secondes avant l'allumage des moteurs. Quelques secondes avant l'allumage des moteurs, la partie de la tour qui alimentait la fusée carburant se décroche et se rabat sur le côté. Les moteurs montent en puissance et la fusée commence à bouger. Lorsque la puissance des moteurs est suffisante, la tour complète se décroche de la fusée pour lui permettre de lâcher les gaz et d'entamer le décollage.

Alors pourquoi je prends l'exemple d'une fusée, parce que premièrement tous autant que nous sommes, nous sommes des fusées : nous sommes des bijoux de technologie capable des plus grandes prouesses en tous genres et tout cela grâce à un bijou technologique : le cerveau humain.

Outre mon admiration pour tout ce qui concerne l'espace, l'exemple de la fusée est tout à fait pertinent car quand on change de vie, on décide enfin de faire le choix d'atteindre ce que l'on appelle son "plein potentiel".

On ne décide pas de changer de vie tous les jours où à chaque nouvel an. En tout cas on ne passe pas l'action chaque année, car c'est quelque chose qui fait vraiment extrêmement peur et c'est également quelque chose qui en général trotte dans notre tête depuis un certain moment.

Quand on décide d'atteindre son plein potentiel, on est comme une fusée : on expose au monde entier notre puissance intérieure et on montre au monde de qu'on est capable. On brille de notre personnalité et en rayonne d'amour pour la vie qu'on mène grâce à nos valeurs. La structure de la fusée représente totalement l'entourage : il est là, il est avec nous, il nous maintient au sol.

L'objectif n'est pas de dire que l'entourage est quelque chose de malsain, qui nous empêche de progresser, mais en général, l'entourage représente vraiment le dernier poids qui nous maintient au sol et c'est vraiment l'étape la plus difficile à franchir quand on a envie de changer.

La partie de la structure qui alimente la fusée en carburant va représenter toutes les remarques qui viennent de votre entourage de type "mais je comprends pas je trouve vraiment bizarre ces temps-ci" ou encore "c'est bizarre pourtant t'a pas l'air d'aller mal" ou aussi "te connaissant je suis sûr que ça va te passer, selon moi tu devrais prendre un peu de temps pour toi pour te remettre les idées en place et te reposer un peu" et tout autre phrase qui ont la particularité de nous asséner un coup sur la tête et de nous enraciner un peu plus dans une vie que l'on n'aime pas plus pour autant.

Toutes ces phrases représentent vraiment le carburant de la fusée, parce que lorsque vous allez vous lancer dans cette phase de changement, toutes ces phrases vont vous revenir dans la tête, je peux vous promettre que pendant votre parcours vous allez y repenser à deux fois si ce n'est plus : "Mais qu'est-ce que je suis en train de faire, qu'est-ce qui me prend ?" Ou encore "je crois que je suis en train de faire une grosse connerie il faut que j'arrête tout !" ou aussi "je ne sais pas si je vais arriver jusqu'au bout... Je pense qu'il vaudrait mieux que j'arrête tout et que tout redevienne comme avant..." ou alors "ils avaient raison, je savais que j'aurais mieux fait de les écouter..."

Ces phrases vont clairement faire partie du voyage et devinez d'où elles proviennent… de votre entourage !

Et le pire dans tout ça, c'est que ce n’est pas de leur faute : il se faisait sincèrement du souci pour vous !

Vu qu'ils ne sont pas dans votre tête, ils ne peuvent pas comprendre et face à l'incompréhension ils éprouvent de l'inquiétude pour vous.

La solution que vous aurez face à ça est soit de céder, soit de vous en servir pour vous motiver encore plus. Pour cela que je trouvais l'image de la fusée pertinente.

Au passage voici un lien vers une vidéo qui vous décrypte de manière très intéressante les étapes d'un décollage de navette spatiale (le décryptage commence à deux minutes 30, mais honnêtement je trouve l'auteur de cette scène extrêmement intéressant et ses vidéos extrêmement qualitatives, donc je vous invite vraiment à regarder la vidéo en entier ; n'hésitez pas vous balader sur sa chaîne à regarder cet vidéo car c'est vraiment passionnant le monde de l'espace et personnellement ça me permet de comprendre à quel point nous, les êtres humains, sommes des petites crottes de bique face à l'immensité de l'univers, mais ça c'est un tout autre débat ?. En somme le monde de l'espace me sert honnêtement de thérapie et j'aurais jamais pu croire une chose pareille !)

N.B : Le décollage d'une navette spatiale d'une fusée est sensiblement identique, mais celui d'une navette spatiale est beaucoup plus intéressant et correspond beaucoup plus à notre exemple. Vous remarquerez qu'à deux minutes 10, la navette décroche deux réacteurs (Les boosters) pour continuer son ascension vers l'espace même titre que vous, un moment donné vous allait vous séparer de toutes ces phrases de doutes inutiles à votre progression.

Je vous avais dit que tout allait bien se passer !

Honnêtement, les moments de doute dans la vie ce n'est pas forcément agréable, mais vous avez le choix entre y, ou en profiter pour faire le vide dans votre tête au niveau de vos émotions et de bien réfléchir à la question suivante : Est-ce que c'est toujours ce que je veux ?

Pour répondre à cette question, je vous conseille une seule chose : rappelez-vous pourquoi.

Pourquoi avez-vous décidé de commencer tout cela.

La réponse à cette question devrait répondre à tous vos doutes.

C'est tout ?

L'article commence à être un peu long, mais il était vraiment nécessaire que j'aborde dans les moindres recoins la question de l'environnement et du début du processus pour vous économiser de l'énergie sur votre chemin.

En tant que rédacteur de cet article, je tenais à vous remercier de lire jusqu'ici et je tiens surtout à vous demander de vous remercier vous de continuer la lecture parce que je pense honnêtement et sans prétention que vous trouverez un bon nombre de réponses un bon nombre de questions que vous vous posez.

À part ça, ce n'est pas tout !

Quelque chose qui va vous aider dans ce processus, c'est les habitudes. Alors ici je parle surtout des bonnes habitudes, celles qui vont vous aider à atteindre votre objectif de changer de vie. Une bonne habitude que vous pouvez décider de mettre en place, ce serait d'abord de commencer à améliorer votre nutrition si celle-ci n'était pas bonne à la base, reprendre une activité physique légère si vous ne faisiez pas de sport du tout ; vous aurez compris où je venir.

Un outil qui a fait ses preuves et auquel j'ai consacré tout un article et qui pourra et qui va même, vous aidez : la routine matinale !

Pour résumer l'article, la routine matinale c'est un rituel pendant lequel vous accordez du temps rien qu'à vous pour votre bien-être. Je vous en dis pas plus tout est dans l'article de la définition à la mise en place ; je vous recommande même un livre qui coûte moins de 10 € qui vous permettra littéralement de changer de vie.

À part ça, ce que je vous conseille de faire également si vous n'achetez pas le livre, c'est d'établir une carte de personnalité : l'objectif c'est de regrouper tous les aspects de votre vie que vous souhaitez améliorer comme par exemple la sociabilité, le charisme, votre musculature, votre santé, votre spiritualité…

Pour ce faire, suivez l'exemple :

Bien entendu, l'objectif étant de remplacer les chiffres par les aspects de votre vie que vous souhaitez améliorer. Sur le graphique on peut apercevoir six niveau, le milieu étant le niveau zéro ; ce que je vous conseille de faire c'est de faire 10 niveaux pour avoir une meilleure notation.

Ne voyez pas cela comme une notation scolaire, voyez cela comme l'expression de votre niveau de satisfaction dans chaque domaine.

Pour atteindre votre plein potentiel, il vous faudra atteindre la note de 10/10 dans chaque niveau. Honnêtement et selon moi, je ne pense pas qu'il soit possible d'atteindre la note de 10/10 car plus on s'améliore et plus on envie de continuer de s'améliorer. Alors certains diront que c'est mal et que c'est pour ça qu'il ne faut pas faire de développement personnel car on entre dans un cercle sans fin ; à ceux-ci je dirais que le développement personnel permet de s'améliorer et d'améliorer sa vie pour mener une vie que l'on aime. En ce qui concerne le "cercle vicieux", je dirais également que le développement personnel c'est aussi et surtout apprendre à trouver un équilibre. Personnellement, je pense que vivre une vie que l'on aime pas est un crime car nous n'avons qu'une seule vie. Il devrait être interdit de se laisser vivre dans la souffrance. Fin de la parenthèse.

Ce schéma devrait vous donner un plan d'évolution qu'il vous sera pertinent de suivre. Mon conseil est de vous trouver des lectures dans ces thématiques en respectant une règle simple : les recommandations, les classements Amazones par catégorie ou par nombre de livres achetés. Ce conseil vous permettra de ne pas perdre de temps avec des livres de mauvaise qualité en vous concentrant uniquement sur les livres qui vont réellement vous apporter quelque chose.

Le lien entre ce schéma et le conditionnement et que le conditionnement est le résultat de la somme des interactions d'un individu avec son environnement, ce que l'on peut définir en d'autres termes comme étant la somme des connaissances que l'individu à retirer de ses interactions avec l'environnement.

Le fait d'apporter de nouvelles connaissances va premièrement, c'est bien souvent le cas, bousculer les connaissances déjà existantes d'une personne sur un sujet donné. Sinon, cela va simplement s'ajouter de manière douce aux connaissances que la personne avait déjà.

Ensuite, ces connaissances vont apporter des réponses à des questions qu'on se posait, mais aussi des réponses à des questions qu'on ne se posait pas encore. Ça permet donc d'augmenter notre niveau de conscience et de gagner du temps.

Votre vision des choses votre vision du monde va changer au fil de vos lectures (de non fiction).

Plus vous aurez de connaissances, plus vous serez capables de prendre des décisions pertinentes, plus vous serez capables d'aller loin et plus vous serez capables de le faire en évitant de faire des erreurs qui feraient perdre du temps.

Le savoir c'est le pouvoir.

On arrive enfin à la conclusion de cet article, c'est vraiment un concentré d'informations, on comptabilise environ 4700 mots et de ce fait je peux comprendre que tout le monde n'est pas eu la foi d'aller jusqu'au bout cet article. En revanche si c'est votre cas tenait premièrement vous féliciter, deuxièmement à vous remercier sincèrement et troisièmement à vous dire que vous vous remercierez plus tard.

J'espère sincèrement que cet article vous apportait quelque chose que vous n'aviez pas jusqu'à présent ou qu'il a pu renforcer ce que vous aviez déjà avant d'arriver sur mon site ; je souhaite terminer cet article avec mon dicton :

Tout est possible à partir du moment où on sait quoi faire, puis qu'on le fait correctement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les programmes pour t'aider à changer de vie

Résultat = Environnement

Un mauvais environnement peut ralentir, voir même dans certain cas t'empêcher d'évoluer.

Si tu souhaite bien t'entourer et rejoindre un groupe de personnes qui pensent comme toi et qu itraversent les mêmes épreuves alors clique sur le bouton juste en dessous et rejoins le groupe Facebook Officiel !
Le groupe Facebook
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram